couple en faïence sirène XVIIème siècle

couple en faïence triton XVIIème siècle

couple sirène et triton en faïence XVIIème siècle

 

38ème pièce de la vente 1603 du 16 novembre 2016 de la maison Tajan :

Surtout de table en faïence de Nevers ( Nièvre, région Bourgogne-Franche-Comté) formé d'une néréïde et d'un triton, datant de la deuxième moitié  du 17ème siècle (circa 1650-1700). A figuré à l'exposition 4 siècles de faïences françaises - Trésor du patrimoine privé et public, Nevers - du 27 mars au 3 août 1987. De la taille environ d'une feuille A4, estimée entre 5000 et 7000€.

Source catalogue Tajan ( crédit du/de la photographe non précisé dans le catalogue).

**************

On peut remarquer le caractère bifide des deux larrons qui se tournent le dos, assis sur une malheureuse tortue... La Néréïde-sirène, blonde, porte une couronne de métal (dont semble descendre une sorte de voile d'algues vertes), tient deux coquillages, un dans chaque main, et regarde bien en face, tandis que le Triton est tête nue, cheveux courts et bleus, regarde vers le haut et ne tient qu'un coquillage, puisque de l'autre main il saisit le poignet de sa compagne... Est-ce un signe de peur, de contrainte? La couronne est-elle un indice de rang hiérarchique entre eux? Le style est un peu simple et grossier, faisant penser au graphisme des gravures médiéval, ou folklorique plutôt qu'à la virtuosité post-Renaissance. 

Ce groupe est designé comme "surtout de table": une pièce qui décorait les centres de tables à l'époque, qui généralement était plutôt une coupe ou un plateau, servant à accueillir soit les plats et desserts, soit les éléments qui restaient en permanence à table tels les épices et condiments. Ici, il semble s'agir d'une pièce uniquement décorative... à moins que les trous visibles dans les bouches et les tétons du couple ne soient en réalité destinés à laisser passer du liquide, ou du sel/poivre?

**************

Edit du 04/11/2017: Il existe au musée de la faïence à Nevers un autre groupe en faïence similaire à ce couple de sirène et triton sur une tortue, première moitié du 17ème siècle et même ville. On peut voir cependant quelques différences, comme l'attitude de la sirène dont les yeux regardent vers son compagnon, ou sa couronne plus élevée (mais peut-être est-ce l'autre couronne qui est cassée). La carapace de la tortue est traitée en carrés bleus au lieu d'un quadrillage vert. On peut s'amuser longtemps au jeu des sept erreurs avec ces deux surtouts de table!

couple en faïence sirène triton poreclaine musée de Nevers photo © Marc Cherasse

Source: le site culture.gouv.fr