Parce que c'est bientôt la rentrée, qu'on a encore un peu envie de sable, de plage et de mer, voici un livre jeunesse qui vous donnera quelques derniers parfums d'embruns avant de reprendre le chemin de l'école ou du travail...

couverture

le secret de la sirène - Jane Ray - page titre

 

Le secret de la sirène ( Can you catch a mermaid? en version originale) est un très joli livre jeunesse écrit et illustré par Jane Ray, une Anglaise au style très doux et décoratif, connue pour ses livres de contes et ses adaptations de la Bible.

(J'avais déjà écrit un avis sur ce livre chez Babelio il y a presque 2 ans, je crois que c'était l'une de mes premières critiques et elle était très, très peu détaillée; je l'ai quasi complètement reprise et complétée pour Sirènologie aujourd'hui!)

 

Eliza est une petite fille élevée par son père pêcheur Tom dans une petite ville côtière, et qui s'ennuie de l'attendre toute la journée... Un jour, sur la plage, elle fait la connaissance d'Océane ( Freya en V.O.), une étange petite fille qui lui offre son amitié et ses jeux.

 

le secret de la sirène - Jane Ray - double page Océane et Eliza

Rien ne peut faire plus plaisir à Eliza! Mais tous les soirs Océane repart et cela rend Eliza très triste, qui aimerait bien la garder près d'elle... Un jour, Océane perd un précieux item, secret de sa transformation, sans lequel elle ne peut plus se métamorphoser en sirène et revenir chez elle sous l'eau; et Eliza, l'ayant retrouvé par hasard, ne peut résister à la tentation de le cacher à son amie, pour la faire rester plus longtemps... Funeste erreur!

le secret de la sirène - Jane Ray - double page tempête

Tandis que bloquée sur terre Océane dépérit lentement, nonobstant l'accueil et la gentillesse d'Eliza, la tempête déclenchée par le désarroi de sa mère empêche les pêcheurs d'aller gagner leur vie... Eliza rendra-t-elle son trésor et sa liberté à son amie?

*****

J'ai beaucoup aimé ce secret de la sirène, avec des illustrations chaleureuses malgré les teintes dominantes bleu turquoise et violet, avec des textes qui ondoient selon la courbe des dessins, de très belles compositions. Un style qui rappelle un peu celui, aussi précieux et un peu plus stylisé, de Charlotte Gastaut (une des illustratrices de Histoires de sirènes, chroniqué ici, souvenez-vous), mais en un peu plus léger et vaporeux, avec plus de nuances et de dégradés dans les tons...( c'est telement joli et vivant que je visualise très bien ce livre en dessin animé ^^)

L'histoire est vraisemblable et touchante: qui n'a rêvé de pouvoir retenir une amie chère, un proche, que le départ soit momentané - ou définitif...? Et on peut comprendre le comportement d'Eliza qui retient Océane en lui cachant son précieux talisman, mettant en danger la santé de son amie par-là même...

Ici la sirène est vue par le prisme de l'amitié et non de l'amour, ce qui change de l'histoire de la petite sirène d'Andersen... Mais ce n'est pas parce qu'on fait une histoire d'amitié entre deux petites filles qu'on est dans la mièvrerie! Eliza est enfant de famille monoparentale, situation de beaucoup d'enfants aujourd'hui (une mère célibataire, dans des commentaires anglais sur le livre, avait déclaré apprécier ce postulat de départ peu fréquent); de plus, bien qu'étant une attachante gamine, elle nous montre un bien sombre facette de son âme en voulant acccaparer Océane... Enfin la tempête de la mer/mère est montrée comme une manifestation de chagrin plutôt qu'une force hostile, mauvaise... J'apprécie tous ces détails qui éloignent ce livre des clichés et du manichéisme!

Bref, à découvrir absolument!

 

le secret de la sirène - Jane Ray - page main tendue

 

Si je devais le classer parmi les autres livres jeunesse axés "sirènes" que j'ai chroniqué ici jusqu'à présent, je le mettrais:

1) ex-aequo avec Histoires de sirènes (qui doit cela surtout au fait d'être plus épais et proposant plus de matière en un seul livre que Le secret de la sirène...

2) La perruche et la sirène

3) La sirène des coraux, lui aussi chez les éditions Gauthier-Languereau

Ce n'est qu'un classement selon mes goûts personnels... très influencés par le dessin!

 

****

 

Je trouve au passage le titre français plus vague, mais moins inapproprié que le titre anglais, un peu trop familier, primesautier, pour une histoire aussi poétique et avec des accents un peu sombres...

 

Le secret de la sirène - couverture anglaise - can you catch a mermaid

 

Bonne lecture!