Freya Mermaid devant les rochers - photo de François Scorsonelli

 

Bonjour Freya, peux-tu te présenter succinctement?


Je m’appelle Lauriane, je suis née en septembre 1985. J’exerce le métier d’aide à domicile à mon compte depuis quelques années maintenant. Auparavant j’étais aide-soignante dans un foyer médicalisé, mais je me suis lassée de la structure...
Désormais, je travaille seule et être complétement indépendante a changé ma vie!
En juillet 2017 j’ai en effet créé mon entreprise de vente et de prestation : je réalise des bijoux, des décorations avec des coquillages et du bois flotté ; et je propose également mes services de sirène pour diverses animations.


- Comment t'est venu l'intérêt pour les choses maritimes et les sirènes?


Depuis mon enfance, je suis passionnée par le monde marin et ses occupants. Dès 4 ans j’ai appris à nager et depuis je ne peux me passer de la sensation de bien-être que je ressens quand je suis dans l’eau.
Parallèlement, j’ai toujours rêvé de devenir une sirène. Ocean girl (une série australienne de 1994, intitulée Océane en France) et le film La petite sirène de Disney ont bercé ma jeunesse.

Freya mermaid de profil - photo d'Olivier Pirman


Je me souviens vers 10 ans avoir vu dans un magazine une personne qui nageait avec une monopalme. A ce moment-là, je me suis dit qu'un jour ce serait mon tour: "Plus grande, je serai sirène".


- Comment en es-tu venue à concrétiser cet intérêt par du sirènisme/mermaiding, et des productions d'objets et de bijoux?
Quelles sont tes préférences en matière de queue de poisson: les réalises-tu toi-même ou les achètes-tu?
En as-tu beaucoup de différentes (en tissu, en latex, en silicone)? Si tu les achètes, chez quel/le fabricant/e préfères-tu te fournir?


Pour le mermaiding , le rêve est devenu réalité en 2014 lorsque pour La 1ere fois j’ai nagé en mer avec une queue de sirène en tissu.
Cela a été une bonne expérience et j’ai eu tout de suite l’envie d’investir dans une « nageoire » en latex. Malheureusement, ce premier costume était de très mauvaise qualité et s’est cassé au bout d'un mois ! A mon avis j’ai été victime d’une arnaque qui m'a coûté 800€… Je ne citerai pas l’entreprise qui continue son commerce malgré de nombreuses plaintes.
Par la suite en 2015, j’ai rencontré une personne géniale, Batnemo/Anceos, qui est parvenu enfin à réaliser la queue de sirène en silicone dont je rêvais; elle était magnifique et l'est toujours. A ce jour j'en possède 3 que j'ai achetées, une en tissu, une en latex qui est en lambeaux et une en silicone qui est de loin la plus belle et durable mais aussi la plus chère et la plus lourde.

freya mermaid dans l'eau nageoire

Freya Mermaid nageoire dans l'eau - photo d'Estelle César


C'est pourquoi je projette de m’en fabriquer une en sequins sur la base d'une monopalme en fibre de verre que j'ai réparée. Elle sera, je pense, beaucoup plus facile à transporter et plus adaptée aux prestations hors de l’eau.
J’ai commencé l’apnée en janvier 2016. Je nageais déjà alors en sirène mais n'avais pas encore fait de shooting en costume. Dès que j'ai eu ma queue de sirène en silicone en juin 2016 j'ai pu commencer mes photos.

Pour la création de bijoux, j'ai eu un jour besoin de créer un drapé de perles pour un diadème dans un costume du Seigneur des Anneaux et devant cette réussite j'ai continué dans le thème marin.
Quant aux décorations en bois flotté, j’ai commencé par améliorer un de mes jolis bougeoirs et cela a plu autour de moi, j'ai eu des demandes, et j'ai poursuivi...


- Quelle a été la réaction de ton entourage devant ton choix?


La plupart des personnes de mon entourage connaissaient très bien ma passion et n'ont donc pas été plus étonnées que cela.
Quant aux autres, ils ont découvert cette activité plutôt avec surprise et curiosité, ils m'ont posé pas mal de questions.....


- Quels ont été tes premiers "travaux" en tant que sirène?

Freya Mermaid camping été 2016


L’été 2016, j’ai travaillé dans un camping, le Beau Vezé à Carqueiranne dans le Var en animatrice-sirène : chaque semaine, je nageais en piscine, je costumais les enfants en sirène et leur apprenais l’ondulation. Je travaillais en association.
Cela a bien plu aux enfants, les vacanciers étaient demandeurs et j'ai vécu une riche expérience. A renouveler !
A la fin de l'été 2016, J’ai réalisé mon premier shooting photo sur la plage. A l'époque ma queue de sirène en silicone de 15 kg ne m'a pas facilité la tâche, en plus j'étais débutante et l'eau était froide ! Mais c'était sans compter le professionnalisme d'Olivier Pirman qui a permis de fabuleux clichés au soleil couchant... Le jeu en valait la chandelle.

Freya Mermaid - photo d'Olivier Pirman

Freya Mermaid sur le dos - photo d'Olivier Pirman

Freya Mermaid - photo d'Olivier Pirman


- Que proposes-tu comme prestations?


Je propose des prestations pour divers événements tels que :
- Anniversaires enfants
- Enterrements de vie de jeune fille
- Mariages
- Salons, corsos fleuris (=fêtes des fleurs avec chars, ndlr)
- Publicités, courts-métrages


Je travaille aussi pour des agences évènementielles, lorsqu'elles sont missionnées par des clients.
D'autre part je suis très sensible à la nature et à sa protection. Lors de mes prestations, je peux proposer une sensibilisation à la préservation des plages, de la mer et de ses occupants, afin de responsabiliser le public.

 

Freya mermaid sous l'eau - photo de Dominique Louis

 


- J'ai vu que tu avais posé pour une pub de vin rosé en mer, il s'agissait d'une pub photo pour magazine papier ou d'une vidéo pour une publicité télé?


Par l'intermédaire de mon professeur d'apnée de l'époque , j’ai eu l’opportunité de poser sous l’eau pour la toute 1ère fois, c'était pour une publicité photo d’un grand vin du domaine de St Tropez; mais malgré le talent renommé de Nicolas Baraquer, mon inexpérience à ce moment n'a pas permis de faire aboutir le travail... Aujourd'hui j'ai appris à poser, et à sourire sous l'eau, en apnée, ce qui n'est pas naturel et demande un long entraînement. Enfin je suis devenue photogénique et prête pour les prochaines demandes !


- Quelle est l'origine du choix de ton pseudonyme?


Ma première rencontre avec les orques, autour de mes 7 ans, a été une révélation même si malheureusement elles étaient en captivité. J'ai particulièrement approché de près Kim ; par la suite une des orques nouvelle venue s'appelait Freya, cela m'a beaucoup plu ! J'ai adopté ce pseudonyme qui, comme je l'ai appris par la suite, désigne la déesse nordique de l'amour et de la guerre.


- Côté maquillage, as-tu eu du mal à trouver des cosmétiques waterproof, d'autres sirènes t'ont-elle donné des conseils utiles à ce sujet?


Non, je n’ai pas de mal à trouver des cosmétiques waterproof. Je me renseigne sur internet et je teste des produits, puis fais mon choix. Une amie sirène m’a conseillé une marque professionnelle qui a fait ses preuves dans ce domaine. Mais cela a naturellement un coût!

 

Freya Mermaid - Maquillage de Freya - photo de Sylvie Leeloo

 
- J'ai vu que tu habitais dans le sud, cela te donne-t-il un accès privilégié à la mer?


Oui en effet j’habite sur Grimaud dans le Var, j'ai une chance incroyable de pouvoir aller en mer à tout moment! Je peux nager au milieu des poissons été comme hiver en sirène ou en combinaison.

 

Freya Mermaid sur les rochers dans les vagues - photo d'Olivier Pirman

 


- Je suppose cependant que tu as passé tes niveaux d'apnée en centre spécialisé, avec quel organisme?


Tout à fait, j’ai passé mon niveau 1 et 2 AIDA (Association Internationale pour le Développement de l’Apnée ) en juin 2016. Ensuite, j’ai poursuivi la pratique dans le club « l’Odyssée Bleue » de Stéphane Mifsud , champion du monde d’apnée statique. Je m’entraîne intensivement toutes les semaines en piscine, ainsi qu'en mer dès que je le peux.

 

Freya Mermaid dans les bulles - photo de Dominique Louis

 


- J'ai interviewé récemment Miss Mermaid France 2017, comptes-tu postuler un jour à ce concours?


De toute façon j'ai passé l'âge ! Mais surtout, ce genre de concours ne m’intéresse pas vraiment car la compétition me semble trop souvent engendrer des jalousies et des tensions entre des personnes qui à la base partageaient la même passion, c'est triste. Pour éviter ce risque, je préfère vivre ma passion de mon côté ; je partage de bons moments avec d’autres amis sirènes et tritons, j'essaie de développer mon activité professionnelle et j'en suis très épanouie.


Quelles sont tes prochains projets, de salon ou de spectacle?


Depuis peu, j’expose toutes les semaines mes créations sur les marchés dans les environs où j’habite. Côté sirène, beaucoup de choses sont prévues mais je ne préfère pas me dévoiler. Toutes les personnes qui me suivent sur mon facebook : https://www.facebook.com/mermaid.freya/ auront la surprise au moment venu. Je posterai également sur mon site internet : https://www.les-tresors-de-freya.com/ ainsi que sur https://lestresorsdefreya8.wixsite.com/prestationsirene


Ce qui est certain, c’est que je serai présente avec des amis au prochain festival des sirènes à Paris. Il n'y a pas encore de date, mais je pense qu’il y aura bien une deuxième édition car 2017 a eu beaucoup de succès grâce à Claire la sirène qui a eu cette fabuleuse idée.

Je compte également participer à la reprise d’une association d’apnée près de là où je réside avec une amie.

 

Merci beaucoup Freya et je te souhaite beaucoup de bonheur pour ton récent mariage!

Freya Mermaid - mariée - photo d'Olivier Pirman

 

Vous pourrez trouver une autre interview de Freya sur le blog de Ludo le triton  avec d'autres jolies photos!