Aujourd'hui, je vous propose une interview d'Ondine, alias Raiponce Swan, dont l'entreprise de fabrication de queues de sirène et accessoires, les nageoires d'Ondine, a récemment fêté ses cinq ans...  (photo ci-dessous de Falcon's picture - Yann Blanc)

 

Bulles d'Ondine


Bonjour Raiponce Swan, ou Ondine, peux-tu te présenter brièvement? Quel pseudo préfère-tu utiliser?

Je me présente : Je m’appelle Estelle, je suis née en Mai 1985, Je suis nounou à domicile et animatrice enfant depuis bientôt 15 ans, J’habite actuellement près de Lyon mais je suis originaire du Sud de la France (de Hyères plus précisément).

Pour le pseudo, je prèfère Ondine car il s'agit de mon nom de sirène et de créatrice; j'ai choisi ce nom car je suis passionnée par les créatures mythologiques nordiques, principalement les ondines. Quant à mon nom de profil facebook, Raiponce est en référence à la princesse Disney éponyme que j'aime beaucoup; et Swan car je suis fascinée par les cygnes. Etant petite, j'étais d'ailleurs fan d'un dessin animé intitulé "La princesse et le cygne", ou the swan princesse en version originale...

 

the swan princess

 

Tu fais de la confection de nageoires, bijoux, hauts, mais pas de prestations... Est-ce par manque de temps (et tu privilégies donc la confection) ou par choix? Ou tu le prévois mais dans le futur (après avoir passé un niveau supplémentaire d'apnée par exemple?)?

Effectivement je ne propose pas d’animation sirène comme beaucoup de mes consœurs, et c’est un choix. Je pense qu’être créatrice de costumes de sirène est déjà une activité qui demande beaucoup de temps, et depuis que je suis nounou à domicile, j’en manque cruellement. Donc pour le moment, les animations ne sont pas au programme. Mais je pense que plus tard, quand notre projet de voilier et de tour du monde se concrétisera avec mon ami, je proposerai des animations aux enfants ainsi qu’aux adultes. Non seulement je les initierai à la pratique du mermaiding, mais le but principal sera surtout de les sensibiliser à l’environnement marin et à sa protection. Bien sûr je compte passer mon niveau 2 d’apnée histoire d’avoir un meilleur niveau qu’aujourd’hui et d’être plus à même de proposer ce genre d’activité.

Tu es spécialisée en queues de sirène en tissu lycra... Laquelle de ces matières préfères-tu : lycra pailleté, imprimé ou sequins? Lequel est le plus facile d'entretien? et chez quel fabricant te fournis-tu en monopalmes?


En ce qui concerne les tissus que je travaille, j’avoue avoir une préférence pour le tissu sequins. Je le trouve vraiment magnifique dans l’eau ! Par contre il est difficile a travailler étant donné la dureté des sequins. Il est aussi moins élastique que le lycra (spandex) de base, mais je le trouve beaucoup plus « réaliste » si je puis dire : une fois immergé et mis en mouvement, il a un côté poisson que j’aime beaucoup. ^^

 

Ondine sur sa table de couture - photo de Falcon's picture - Yann Blanc


Pour ce qui est de l’entretien, le lycra est une matière plutôt facile, que ce soit le pailleté, l’imprimé ou même le sequins. Il suffit de respecter quelques règles que je donne toujours à mes clients et en général tout se passe plutôt bien. Pour rappel : toujours rincer son tissu à l’eau froide et sans savon, et ne pas le laisser sécher au soleil directement. Et évidemment, essayer au maximum de ne pas se frotter contre des surfaces rugueuses comme des rochers ou les bords de piscines. Mais c’est plutôt compliqué en tant que sirène je l’avoue, surtout lorsqu’on fait des shootings aquatiques ou semi-aquatiques en milieu marin. ^^ Pour les monopalmes, j’ai un fournisseur que beaucoup connaissent déjà et que l’on trouve très facilement sur Internet : www.monopalme.com

Comme beaucoup de sirènes professionnelles, tu sembles vouer une grande affection à Ariel du film Disney... Est-ce elle l'origine de ta passion pour le sirenisme ou as-tu d'autres motivations?

Ariel de Disney

Effectivement, comme beaucoup de sirènes, Ariel est LA sirène qui m’a donné envie d’en devenir une. Mais celle qui m’a réellement inspirée et donné envie de sauter le pas c’est Hannah Fraser. Ses vidéos ont été une véritable source d’inspiration, et quand je l’ai découverte en 2010 environ, j’ai commencé à faire beaucoup de recherches sur le net pour savoir s’il était possible de se procurer des nageoires. La première que je me suis procurée vient des Etats-Unis, chez The 2Tails pour être exacte. Ensuite je me suis renseignée pour savoir si on pouvait en trouver en France et malheureusement à l’époque, il était plutôt difficile de s’en procurer sur notre sol national. Alors je me suis dis que ce serait bien aussi d’avoir des nageoires de sirènes made in France à prix abordables. J’ai eu le déclic en 2012 lorsque je me suis mis en couple avec mon chéri actuel. C’est lui qui m’a poussé à concrétiser ce projet que j’avais depuis près de 2 ans. Il m’a beaucoup aidé à créer mon site de l’époque, m’a soutenu lorsque j’avais des doutes, et me soutient énormément encore aujourd’hui. C’est d’ailleurs mon photographe attitré pour mes shootings. ^^

Quelles personnes as-tu rencontrées pour te lancer dans cette aventure? As-tu suivi une formation de couture ou es-tu autodidacte?


Je n’avais aucune formation de couture de quelque sorte que ce soit quand je me suis lancée dans cette aventure. J’ai du apprendre sur le tas avec ma belle-mère. Aujourd’hui encore j’apprends à me perfectionner. J’ai même dû apprendre à coudre des strass Swarovski pour une commande un peu particulière. Au départ j’avais beaucoup d’appréhension ; mais en fin de compte j’ai adoré et ai réitéré l’expérience sur ma nageoire Raiponce (la nageoire violette) en avril pour le festival des sirènes 2017.

Au Festival des Sirènes à Aqua Hauts-de-Seine - photo de Terence Dewaele

 

Je ne te demande pas si tu aimes nager ;-) mais je vois que tu as récemment passé ton niveau 1 d'apnée AIDA avec le "coach des sirènes" ^^ Jean-Luc Casares ; qui t'a donné le conseil d'aller chez lui?


J’ai rencontré Jean-Luc l’année dernière, via le biais du groupe Sirènes et Tritons de France de Facebook (qui n’existe plus aujourd’hui). Une amie en commun m’avait parlé de lui et de ses formations, du coup on s’est mis en contact via le groupe et c’est ainsi que j’ai fait sa connaissance l'été 2016.

Saurais-tu quelles piscines, autour de chez toi, acceptent les sirènes?


Honnêtement, je n’en sais rien. ^^;; J’avoue ne pas m’en être informée mais je suis certaine que sur Lyon, les esprits doivent être assez ouverts pour accepter cette discipline. Je vais d’ailleurs m’en préoccuper sérieusement pour l’année prochaine car il va falloir que je m’entraîne si je souhaite passer mon niveau 2 d’apnée...

 

As-tu la chance de pouvoir profiter d'une piscine personnelle, ou éventuellement chez des ami/es?

Je ne connais personne dans mes contacts qui possède une piscine, mais j’ai la chance d’avoir ma mère qui habite à Hyères et donc de pouvoir descendre tous les étés profiter de notre chère Méditerranée avec mon amie Dadoo Mac alias Amethyste Mermaid. :) 

 

RaiponceSwan - Ondine avec Amethyst Mermaid - photo de Christophe Autuori

 

 As-tu des endroits de prédilection pour poser ou nager en sirène? : cours d'eau, plage...

Effectivement j’ai quelques endroits où j’aime beaucoup nager et faire des shooting aquatiques. Il y a déjà l’Estagnol (à Bormes), le Trayas (près de Nice) où nous faisons le plus gros de nos shootings, et Giens, notamment un endroit tenu secret des sirènes du Sud. ^^

 

Amethyst Mermaid et RaiponceSwan-Ondine Mermaid - photo de Christophe Autuori

 

 

As-tu déjà réalisé un ou plusieurs voyages à l'étranger, pour poser/nager avec d'autres sirènes et tritons?

Je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller à une rencontre de sirènes et tritons à l’étranger, mais cela va bientôt se faire. Il y a en effet une rencontre en Belgique qui va avoir lieu en avril, et je compte bien y participer!

 

Amethyst Mermaid et RaiponceSwan-Ondine Mermaid - photo de Christophe Autuori

 

Tu dis vouloir sensibiliser les enfants à la cause environnementale. Es-tu engagée dans une association? 

Je suis effectivement engagée dans plusieurs associations de protection animale dont l’une très connue est Sea Shepherd. Il y en a une autre pour laquelle j’ai participé à plusieurs actions qui se nomme C’est Assez, tout aussi importante à mon sens.

 

Ondine - Raiponce Swan avec l'association CestAssez Lyon

 

Enfin, as-tu un projet particulier qui te tienne à coeur en ce moment? la conception d'un nouveau modèle de queue, une rencontre, un voyage, une participation à un évènement sirènien...?


Effectivement l’année qui vient sera une année riche en projets « siréniens » puisque je compte donc, comme je le disais plus haut, participer à la rencontre « Mermates » qui aura lieu en Belgique en Avril, mais aussi au Salon Galathea (le Salon International du Monde Marin de Hyères - mais ce n'est pas encore sûr) qui aura lieu en Mars, ainsi qu’au prochain festival des sirènes de Paris. Je compte également créer un nouveau modèle de nageoire en début d’année et peut-être un deuxième avant l’été.. mais chut, c’est un secret !;)


Merci beaucoup Raiponce Swan, bonne année 2018 et bonne chance pour tous ces projets!

 

Ondine-RaiponceSwan sous l'eau - photo de Christophe Autuori

 

Ludo le triton a déjà réalisé une interview d'Ondine en août 2017, retrouvez-là sur son site!