f69

 

"Aussi come de celui que la SERAINE ocit quand elle l'a endormi par son chant; car ils sont 3 manières de seraines: dont les 2 sont moitié feme moitié poissons, et la tierce moitié feme moitié oiseaus; et chantent toutes trois ensamble les unes en buisine, les autres en harpe et la tierce en droite vois. et lor mélodie est tant plaisanz que nus ne les ot qu'il ne li coviegne venir. Et quand li hom est priès, si s'en dort; et quand ele le troeve endormi, si l'ocit. Einsi me samble que la seraine i a granz coupes quand ele l'ocit en traïsson, et li hom granz coupes qund il s'i croit."

 

"Et quand l'homme est tout près, il s'endort; et quand elle le trouve endormi, elle le tue. Ainsi il me semble que la sirène est bien coupable quand elle l'occit traîtreusement, et l'homme bien coupable de lui faire confiance."

 

homme endormi et sirène - sirènologie

 

 

Richard de Fournival (1201-1260), chapitre de la seraine (premier tiers, entre la Kalandre et l'Aspic) dans le Bestiaire d'amour (circa 1245).

 

seraine bestiaire d'amour

 

seraines bestiaire d'amour Fournival 1250

 

(images: page du bestiaire d'amour de R. de Fournival source Gallica.fr - dessin personnel réalisé en n&b d'après une photo d'Asaf Avisan parue dans télérama - enluminures médiévales pour le bestiaire d'amour de Richard de Fournival)