sirènes page 46 - Zeke raconte des histoires - Cosey

Mais d'où sortent donc ces deux sirènes? Mais d'une série de diapositives soutenant un étrange récit d'amour et de science-fiction, dans une bande dessinée de Cosey de 1999, Zeke raconte des histoires.

Cet album one-shot ( histoire en un tome) est composé en grande partie de ces images hétéroclites, diapositives redessinées, souvent répétées (mais ces sirènes font partie des images qui n'apparaîtront qu'une fois ), que le fameux Zeke utilise pour... raconter des histoires, eh oui, des histoires farfelues et touchantes, dans une pirogue sur le Mékong, entre Laos et Birmanie, là où Esmé sa vieille mère bavarde, et Cheyenne, une jeune éditrice et fille de l'ancien amour de Zeke, viennent un jour le chercher...

C'est un album qui prend son temps, qui installe des ambiances tout doucement, présente des personnages assez attachants (mention à Esmé, merveilleuse petite vieille si bavarde, maman trop possessive, éternelle Juliette de théâtre, et moins évidente qu'il n'y paraît au premier abord! ) et alterne une narration classique, l'histoire du voyage d'Esmé et Cheyenne puis leur retrouvailles avec Zeke, avec celle du récit érotique et extraterrestre qu'il leur présente malicieusement comme la raison de sa disparition pendant 20 ans. Il faut imaginer, pendant ce découpage en gaufrier, la moiteur de la soirée sur le Mékong, et le bruit bourdonnant du projecteur de diapositives, ajouter le petit "clac" à chaque changement d'image. Et ces images pop, pleines de couleurs, très diverses mais loin d'être mises au hasard, n'illustrent pas mais "évoquent", présentent un écho à ce que Zeke raconte, d'une manière subtile et pleine d'humour. 

Certains des lecteurs habituels de Cosey se sont un peu sentis trahis par cet album, (il faut accepter le découpage en gaufrier et la répétition des images du récit en diapositives) qui dénote un peu il est vrai de sa série principale Jonathan ( l'amour occupe peut-être plus de place aussi); mais finalement il n'est pas si différent, avec ce mélange entre l'appel au voyage, au rêve, et l'évasion dans les grands espaces avec la réalité (culture musicale américaine des années 70, conflits dans l'Asie du sud-Est dans la même période) qui construit les personnages...

Dois-je ajouter que le trait de Cosey, un peu sec, qui ressemble à un crayonné, imarfait et cependant précis, un vrai trait de dessinateur voyageur, est loin d'être désagréable à l'oeil?  et la révélation finale, qui n'en n'est pas vraiment une tant elle semble évidente et naturelle... Prenez le temps de faire un détour par cette bande dessinée.

Couverture Zeke raconte des histoires Cosey

 

******

Par contre je n'ai aucune idée d'où se trouve la statue qui figure sur la première image de sirène, ni de quel papier ou panneau est extraite la deuxième sirène! Si vous en avez une idée...