exposition né(e)s de l'écume et des rêves - entrée du MuMa - sirènologie

Je disais donc au début du mois que je suis allée voir l'exposition Né(e)s de l'écume et des rêves au MUMA du Havre et j'en suis ressortie très contente!

Elle est l'occasion de voir quelques classiques de la peinture de sirène réunis, ainsi que des sculptures, des céramiques, des photos inattendues, des planches naturalistes, quelques vidéos (Jean Painlevé, Georges Méliès), des montages photo, etc.

La première partie se situe à côté de la grande baie vitrée, c'est idéal pour bien profiter des peintures grand format qui y sont présentées, essentiellement des oeuvres du 19ème siècle. C'est très lumineux et agréable (à double tranchant pour les photos, car si on a assez de lumière pour éviter l'effet flou, ça crée aussi des reflets sur les oeuvres). 

exposition né(e)s de l'écume et des rêves - vue de la mezzanine - Muma du Havre -juillet 2018

Le parcours n'est pas forcément très clair, on ne sait pas s'il faut aller tout de suite à droite dans les petites salles sombres qui prolongent les pièces dédiées à la céramique, ou plutôt aller tout droit au fond... Après l'avoir fait, je peux vous conseiller d'aller plutôt vers le fond, vers les oeuvres des surréalistes; les petites salles sombres, consacrées aux plongeurs et au cabinet de curiosités peuvent être faites vers la fin, avec le couloir où figure des extraits géants de 20 000 lieues sous les mers de Jules Verne...

exposition né(e)s de l'écume et des rêves - première partie - Muma du Havre - juillet 2018

Le parcours est essentiellement surtout thématique, même s'il respecte une certaine chronologie bien sûr; mais des oeuvres d'art contemporain (comme la mesopélagie, cette espèce d'araignée faite de céramiques en forme de pattes et carapace de crabe, ou la fresque Sur la dorsale de mes songes du mur du fond) peuvent côtoyer des oeuvres du début du vingtième siècle, puis d'autres du 19ème, avant de revenir sur du contemporain...

Les oeuvres ne portent pas uniquement sur les sirènes, il y a d'autres chimères, des déesses, des poissons, du plancton, des algues, des méduses,, etc (et vraiment très peu de tritons - dommage pour les amateurs d'hommes-poissons!).

exposition né(e)s de l'écume et des rêves - fresque d'Elsa Guillaume Sur la dorsale de mes songes -sirènologie

Au passage il me semble qu'une majorité des oeuvres est française, à part quelques exceptions, comme par exemple le Suisse Arnold Böcklin, le norvégien Harald Sohlberg ou la Danoise Elisabeth Jerichau-Baumann pour ne citer qu'eux...

exposition né(e)s de l'écume et des rêves - toiles de Böcklin, Solhberg, Jerichau-Baumann

Car il s'agit essentiellement d'oeuvres conservées dans les musées français (et collections particulières): le Musée d'art moderne de Saint-Etienne, la Piscine à Roubaix, le Musée d'Orsay à Paris...  Vous ne pourrez donc pas y admirer les peintures de sirènes hyper connues de John William Waterhouse, d'Edward Burne Jones, de Frederic Leighton ou de Knut Ekwall par exemple. Cette exposition aura tout de même le merite de vous éviter d'avoir à faire le tour de France des musées pour y trouver une peinture ou une sculpture par-ci par là ! Mais déjà sont rassemblées l'hypnotisante sirène repue de Gustav-Adolf Mossa, la sirène porteuse de bijoux d'Alexandre Séon, ou l'inquiètante grande sirène bleue de Paul-Alexis Deschmaker (les trois sont présentées ci-dessous dans l'ordre de citation)...

exposition né(e)s de l'écume et des rêves - sirènes de Mossa, Séon, Deschmaker - sirènologie

 

Les bronzes, sculptures, verres et pièces de céramique sont jolis; et j'ai été non seulement ravie de retrouver la sirène blanc et or porteuse de voilier, de Mathurin Méheut (déjà vue lors de l'exposition de 2013 sur cet artiste breton au Musée National de la Marine du Trocadéro) mais aussi de découvrir un très beau vase du couple Heiligenstein, aux délicats tons bleus...

exposition né(e)s de l'écume et des rêves - céramique sirène et bateau de M Méheut et vase sirènes des Heiligenstein -sirènologie

Les sobres gravures de Jean Emile Laboureur m'ont rappelé les bas-reliefs marins du boulevard Aristide Briand à Royan.

exposition né(e)s de l'écume et des rêves - gravures d'Emile Laboureur - Muma du Havre - juillet 2018

bas-reliefs marins du boulevard Aristide Briand à Royan 

Vers la fin, après les grandes photos d'algues et de fonds marins de Nicolas Floc'h, une grande tablette tactile (qui mélange des charmantes illustrations originales de Gaël Dezothez avec les oeuvres présentées dans le musée) et des livres jeunesse permettent de compléter l'expérience de l'exposition. Néanmoins, malgré le petit carnet de dessin gratuit pour les enfants disponible à l'entrée, elle n'est pas vraiment à destination d'un jeune public (je veux dire en dessous de 10-12 ans), car la muséographie est faite pour regarder les oeuvres et non pour interagir avec. Mais rien n'empêche les enfants d'y aller tout de même! Le musée fait quelques animations, visites guidées qui leur sont spécialement dédiés.

 

exposition né(e)s de l'écume et des rêves - tablette tactile de fin d'expo avec dessisn de Gael Dezothez -sirènologie

Si vous ne pouvez pas y aller, il existe une visite virtuelle de l'exposition ici, mais l'ayant essayée je n'ai pas été convaincue... pas réussi à prendre en main l'outil... Elle vaut surtout pour le plan vu d'en haut! Mieux vaut faire le déplacement.

Tout ça pour dire que je ne regrette pas les 10 euros de mon entrée; qui donnent aussi accès à l'exposition permanente de l'étage supérieur, avec tout un mur consacré à l'impressionniste Eugène Boudin pour ses études de bords de mer (ci-desssous), ou de vaches (Normandie oblige ^^).

exposition né(e)s de l'écume et des rêves - mur de toiles d'Eugène Boudin au MuMa du Havre - août 2018 - Sirènologie

 

La galerie Eric Baudet (avenue Foch au Havre) avait aussi organisé une exposition en rapport avec celle du musée et intitulée "Vagues, baigneuses & créatures marines", qui ne durait hélas que jusqu'au 21 juillet, mais à laquelle nous avons heureusement pu jeter un coup d'oeil puisque venus... le 20 juillet (même s'il précise sur FB que les oeuvres non vendues seront encore visibles après le 20 août)! Eric Baudet a été très aimable et disert, nous permettant même de prendre quelques photos, notemment d'études modelées par Carlo Sarrabezolles du Génie de la Mer, une oeuvre que j'avais déjà aperçue au Musée des années 30 à Boulogne Billancourt... Merci à lui!

 

exposition né(e)s de l'écume et des rêves juillet 2018 - exposition jumelée vagues et baigneuses à la galerie Eric Baudet - sculptures Carlo Sarrebezolles - Sirènologi

 

exposition né(e)s de l'écume et des rêves - flyer de l'exposition vagues baigneuses et créatures marines galerie Eric Baudet

***************

Si je vous ai convaincus, il vous reste un peu plus de deux semaines pour vous précipiter au MuMa voir cette exposition qui a lieu jusqu'au 9 septembre 2018!

 

exposition né(e)s de l'écume et des rêves - flyer officiel -sirènologie

 

 

Et pour finir, deux petits panneaux ludiques aperçus au Muséum d'Histoire Naturelle du Havre, un musée plutôt bien conçu pour accueillir le jeune public, avec une salle de jeux qui leur est entièrement dédiée.

panneaux ludiques au Muséum d'Histoire Naturelle du Havre - juillet 2018