Sirenologie

16 avril 2018

Papier à lettre japonais/Japanese writing paper with mermaid - et bientôt la clôture des inscriptions à Miss Mermaid France!

papier à lettre japonais

un papier à lettre de Shiitake... le dessin doit dater de ses débuts en France, aux alentours 2005 je dirais.

 

****

Plus une petite note qui n'a rien à voir:

Pour le concours Miss Mermaid France, la clôture des inscriptions aura lieu le 22 avril; vous n'avez donc plus que 6 jours devant vous si vous désirez participer!

Les candidates auront de belles parures signées Sergentguimauve et Freya Mermaid, et la couronne de cette année est conçue par Emilie Angenoire alias Angelys Mermaid!

Posté par terryjil à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


12 avril 2018

Toute Latitude, chanson de Dominique A, animation de Sébastien Laudenbach, 2018

J'ai l'intention d'aller voir, probablement cet été, une exposition au Musée d'Art Moderne André Malraux du Havre (76600) intitulée : né(e)s de l'écume et des rêves. Il n'y aura, à l'évidence, pas que des sirènes mais j'espère en voir quelques unes! ^^ Elle se tient du 5 mai au 9 septembre 2018, si vous y allez avant j'écouterai bien volontiers votre expérience et votre avis!

Pour une fois que je n'apprends pas l'existence d'une expo et/ou que je n'en parle pas, au dernier moment! ;-D

********

sirène de toute latitude - 01

sirène de toute latitude - 02

sirène de toute latitude - 03

 

 

En attendant cet été, je vous propose de regarder ce joli clip animé par Sébastien Laudenbach pour la chanson de Dominique A Toute Latitude:

Dominique A - Toute latitude

 

Ce clip s'intégre dans - ou plutôt - débute un film qui contient 4 chansons, qui se suivent plus ou moins: Toute latitude raconte des temps heureux et insouciants (grosse mélancolie), puis Aujourd'hui n'existe plus fait défiler vertigineusement vite le temps humain qui file sans arrêt , ensuite vient Se décentrer une sorte d'apocalypse où les animaux reprennent le pouvoir; enfin, Cycle, une sorte de courte conclusion.

Toute latitude met en scène un univers mythologique peuplé de créatures de la mythologie grecque: centaures, faunes ainsi que sirènes et tritons.

sirènes et tritons de toute latitude dominique a

sirènes et tritons de toute latitude

 

Quand un humain ( Dominique A) finit par apparaître, ils sont tous figés dans la pierre, avec un simple point lumineux flottant à côté de chacun d'eux et elles, comme un rappel de leur âme, comme un double des étoiles du ciel, ces constellations formées dans le clip.

 

 

sirène de pierre de tout latitude

 

 Ces chansons sont très joliment animées par Sébastien Laudenbach: les images répondent aux textes sans en être une plate illustration ( "comme ça cognait, Phoebus à bloc" qui est la seule évocation explicite de la mythologie grecque), les dessins sont composés d'une multitude de petits traits gras et vibrants, qui parfois s'atomisent (dans se décentrer par exemple, chanson à laquelle je trouve des tonalités new wave sombre), un style que je rapproche, en moins bariolé, de celui de la fanzineuse Aube. J'ai été sensible à la mélancolie et la poésie qui se dégagent du film Toute Latitude, plaisant à écouter comme à voir.

Je ne serais sans doute pas allée le voir sur internet, n'étant pas particulièrement fan de Dominique A ( même si j'aime bien ses chansons le courage des oiseaux, Rendez-nous la lumière, vers le bleu) si je n'avais vu les centaures sur les affiches dans le RER... je me suis demandée s'il n'y avait pas des sirènes; et en effet, alors que je n'ai jamais vu dans la mythologie grecque les sirènes et les centaures associés, il est arrivé de les trouver ensemble par la suite, (certaines enluminures, une peinture d'Auburtin, la BD Peter Pan de Loisel), avec parfois les faunes en prime... on a nettement tendance à mettre dans le même panier les hybrides dont le bas du corps est animal...

 

Posté par terryjil à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

08 avril 2018

La sirène d'Ouessant, d'Edourad BRASEY, éditions Calmann-Lévy, 2014

la sirène d'ouessant edouard Brasey editions Calmann Lévy

Je commence par constater que Brasey, ou du moins ses éditeurs, semble apprécier les peintures de John William Waterhouse pour illustrer ses couvertures, car Sirènes et Ondines avait déjà une oeuvre de ce peintre pour couverture, la sirène. Ici il s'agit non d'une sirène mais de Miranda, un des personnages principaux de la pièce la Tempête de William Shakespeare. Même si Miranda n'a pas forcément grand-chose à voir avec Marie-Jeanne Malgorn, je dois avouer que cette image est une bonne évocation de l'attente...

Par contre, c'est la seule image du livre et c'est bien dommage, car pour les personnes quelque peu quiches en géographie comme moi, une petite carte ou deux ( une très jolie carte, très détaillée, de Herve Inisan sur Wikimedia commons figure ici) ne seraient pas de trop pour aider à situer l'action! Alors du coup j'en ai fait... trois :-D

carte côtes du Finistère avec l'île d'Ouessant - sirènologie

Pour situer l'île d'Ouessant sur les côtes bretonnes, avec quelques autres îles emblèmatiques ( présentes dans des proverbes: "qui voit l'île de Groix voit sa croix", "qui voit l'île de Sein voit sa fin", "qui voit l'île d'Oussant voit son sang"... nonnon ce n'était pas du tout dangereux de naviguer dans ces parages autrefois! XD)

carte côte brestoise avec l'ile d'ouessant - sirènologie

Rapprochons-nous un peu, on voit l'archipel de Molène, que le passage du Fromveur, un redoutable courant marin, sépare de l'île d'Ouessant...

carte de l'île d'Ouessant - la sirène d'Ouessant - Sirènologie

Et voici l'île d'Ouessant elle-même, avec une carte dont j'ai annoté les lieux principaux signalés dans le livre: le bourg de Lampaul, où se trouve l'auberge de la Duchesse Anne (Anne de Bretagne), tenue par Yves Tual et Mariannick, (pour laquelle j'ai mis une grande maison avec une couronne et une casserole ^^) , Porz d'Arland, où habite Marie-Jeanne Malgorn avec son petit garçon Kado, Porz Gwenn où a lieu la foire aux moutons (et hop un petit mouton noir ouessantais!), Porz Doun où le vieux marin Fanch emmène l'ornithologiste Edouard Klozenn voir les fous de Bassan (d'où le piaf dessiné là), et enfin le Kadoran où habite la vieille Malgven...

Bon, c'est de la carte approximative et peu détaillée, (surtout axée sur les endroits du livre d'Edouard Brasey donc), si vous voulez plus de précision/s je vous recommande la très jolie carte de Herve Inisan sur Wikimedia commons ici).

 

 Maintenant qu'on a repéré les lieux... Alors: La sirène d'Ouessant a beau faire partie de la collection "France de toujours et d'aujourd'hui" ( en clair: littérature du terroir), c'est en réalité un roman noir. Très, très noir, sèvèrement corsé et sacrément amer...  Bien trop pour moi!

Transporté dans un univers urbain, ça donnerait une jeune femme habitant dans une barre de cité, rejetée par les autres résidents (mais protégée par le patron du bar-tabac du coin) et allant consulter une vieille clocharde mystique pour savoir si le père de son enfant, parti au loin, est toujours vivant... Une critique internet parle d'ailleurs de "thriller" au sujet de ce livre, ce que je trouve assez juste! Mais c'est Edouard Brasey qui écrit, et on est sur l'île bretonne d'Ouessant, à la Toussaint 1934. C'est une période où le quotidien demeure plus proche de celui du Moyen-âge, que nous ne sommes, en 2018, proche de 1918... La vie est dure, et le moindre faux-pas peut faire basculer une vie, et même plusieurs. Marie-Jeanne Malgorn, née Jézéquel, Ouessantine orpheline rejetée depuis sa naissance par les autres du fait de son père matelot militaire continental, et qui refuse son destin de veuve, sera une véritable femme fatale, précipitant involontairement presque tous ceux qui l'entourent à leur perte...

la sirène d'ouessant edouard Brasey éditions Libra Diffusio

Alors! J'ai rarement lu un bouquin aussi acharné envers ses personnages, une entreprise aussi systématique de démolition, non seulement de l'héroïne, mais en plus des deux autres prsonnages principaux de l'histoire! Je me suis sentie presque salie après avoir lu ce livre, tant je les ai trouvés maltraités, sans ressentir aucune tendresse pour eux de la part de l'auteur.

Tout y va et finit tellement mal... Brasey a un intérêt sincère pour Ouessant, ce qui se sent à travers toutes les anecdotes et informations qui viennent s'intégrer (pas toujours subtilement: on a parfois l'impression de lire des notes de bas de page insérées dans le récit: proella, butin de naufrages, chasse au mouton, toussaint, gwezenn etc.) à l'histoire; mais de l'amour, j'en viens à en douter, car il nous présente cette île, la fameuse Enez eusa, l'île d'épouvante, comme un endroit absolument détestable; non pas à cause de son rude climat, mais à cause de ses habitants, aux coeurs endurcis, d'où toute bonté a disparu, justement à cause de la rudesse de la vie insulaire, et devenus un bloc hostile et mauvais...

On peut m'objecter que c'était la vie à cette époque et que l'histoire est réaliste/crédible; je réponds qu'un roman, c'est ce que son auteur a choisi d'en faire: il était possible de faire une fin moins amère par exemple... si, si, je pense que c'était possible en gardant une certaine crédibilité (je ne demande pas un total "happy end" non plus!). Au lieu de ça, la fin est d'un raffinement cruel (Guy de Maupassant devait être une des inspiration de Brasey) avec la dernière trahison-  attention spoilers - (surlignez l'espace qui suit pour voir le texte): l'enlèvement du petit Kado à sa mère. Le gamin étant la seule raison de Marie-Jeanne de se remarier, lequel remariage aura été la raison de l'enlèvement... un serpent qui se mord la queue en conduisant à une seule issue: le malheur définitif de la jeune femme... Marie-Jeanne est la sirène d'Ouessant, fatale contre son gré, fatale par fatalité, qui finira, folle et défigurée, par rejoindre les vieilles de la grotte aux Morganes.

Même si elle n'est pas la seule à trinquer: on peut parler de Mariannick, la pauvre trisomique mythomane à la vie misérablement dépourvue d'amour et méprisée par tous; y compris par le seul qui consente à l'employer, le gros aubergiste Yves Tual, tenancier de la "La Duchesse Anne" qui ne s'en sortira pas mieux, brave homme au début mais finissant en concupiscent criminel; aucune compassion dans l'écriture pour ces personnages, décrits avec des adjectifs souvent péjoratifs et qui connaîtront une fin tout aussi tragique que Jeanne. Le pauvre ornithologiste Edouard Klozenn, petite chose fragile et fugace, fera un passage éclair dans le livre, expédient scénaristique pour plonger les personnages toujours plus bas (drôle d'hommage au naturaliste Edouard Lebeurier!). Et si l'on peut croire en effet à l'injustice des persécutions de l'église catholique envers la religion païenne de Malgven, la rebouteuse elle-même se révèlera intrinséquement malfaisante. C'est terrible, cette énumération de gens caricaturaux et/ou méchants! Bref, il n'y a pas grand monde (peut-être à part Fanch Malgorn, le vieux loup de mer tolérant) qui échappe à ce jeu de massacre sordide, moral autant que physique. Je ne me suis du coup pas vraiment attachée aux personnages... 

la sirène d'ouessant edouard Brasey edition France Loisirs

Mon malaise vient peut-être de ce que Brasey réussit le tour de force d'envoyer ses personnages principaux au casse-pipe, d'accabler les victimes, tout en leur accordant énormément d'attention, et en restant très "neutre", sans porter de jugement sur les responsables de ce sort tragique, c'est-à-dire les préjugés d'une vieille société insulaire bornée ; sans compter que les victimes sont des personnes ordinairement stigmatisées: femme seule, homme gros, femme handicapée, femme vieille... L'auteur n'est sans doute pas misogyne, mais son histoire maltraite particulièrement les femmes et les personnes "atypiques". De là probablement mon pénible sentiment. Et si la qualité de l'écriture est tout à fait honnête, celle-ci ne contient ni humour, ni truculence ou originalité particulière (comme par exemple dans l'homme qui parlait la langue des serpents, d'Andrus Kivirähk, qui mêle le quotidien et les mythes estoniens) pour adoucir l'amertume de ces 373 pages désespérantes.

Si l'histoire m'a donc souverainement déplu, le livre est très bien par contre pour connaître les vieux us et coutumes d'Ouessant, rend hommage à la beauté des paysages, et à la cuisine : l'agneau de pré-salé cuit sous la motte(= à l'étouffée) sous le buaden, le gâteau de varech, le baramitounet, le farz...

La sirène d'Ouessant - edouard Brasey - repas à l'auberge

 

Et on n'est pas volé non plus concernant les sirènes - même s'il s'agit plutôt des fées des mers puisque les Morganes, celles dont il est le plus souvent question, ont deux jambes et pas de queue de poisson - car Edouard Brasey y multiplie les références, que ce soit grâce à la Malgven, prêtresse des sirènes, et pour qui chaque passage est l'occasion de parler de son culte et de l'avidité de sa divinité marine (et de la fugacité de ses trompeuses apparitions),

La sirène d'Ouessant - Edouard Brasey - Malgven appelant les sirènes

 

les discussions parlant des sirènes antiques et des femmes oiseaux (Edouard Brasey cite aussi la légende de Pipi Menou et la fée des airs,  en lui donnant une suite):

  - On dit que le chant est l'atout qui caractérise en premier lieu la sirène, argumentait-il en brandissant sa fourchette vers les deux autres convives. C'est un peu vite oublier ses autres attributs, tel que le peigne d'or avec lequel elle démêle sa longue chevelure blonde, et surtout le miroir dans lequel elle se mire des heures durant, contemplant sa propre beauté ! Le miroir de la sirène peut évoquer la vanité et le narcissisme, mais il est également le symbole de Vénus, la déesse de l'amour et des plaisirs. Il est aussi une représentation de la psyché, à savoir l'âme humaine. Ne parle-t-on pas du "miroir de l'âme" ? C'est la raison pour laquelle on voile les miroirs dans la chambre des défunts, de crainte que leur âme ne s'y égare et s'y trouve enfermée...

[...] C'est drôle ce que tu nous racontes là, fiston. Tes sirènes, elles ressemblent drôlement à nos Morganes, la longue chevelure, le peigne d'or, le miroir. Oui, les Morganes ont tout ça, avec en plus de grands draps blancs qui se confondent avec l'écume des vagues, sur lesquels elles étalent leurs trésors fabuleux: des joyaux, des bijoux, des robes et des manteaux de soie. Mais si on se met en tête de leur voler leurs biens, ils se transforment en coquillages, en cailloux ou en lambeaux d'algues. C'est ce que racontent les vieilles, en tout cas...

 

les pensées des meurtriers qui se déchargent de leur culpabilité:

 

Tous les hommes qui avaient convoité  Marie-Jeanne avaient disparu prématurément - Jean-Marie, Edouard. En réalité, ils avaient été les victimes expiatoires de la sirène qui veillait sur la vie de la jeune Ouessantine et éloignait d'elle les hommes indignes d'elle. Oui, c'était la sirène qui avait noyé Jean-Marie. Et c'était elle aussi qui avait poussé Edouard, ou plus exactement qui l'avait attiré au fond de l'abîme où elle demeurait. [...] Les sirènes, après tout, étaient faites pour ça aussi. Pour incarner les désirs des hommes et prendre sur elles leurs fautes.

 

ou le besoin des femmes de se raccrocher à une explication, quelque chose sur quoi elles puissent influer grâce à un sacrifice... Dans ce livre, la sirène existe bel et bien, même si sa demeure n'est pas l'océan, mais l'esprit humain.

Ne vous privez pas de le lire si le coeur vous en dit, mais ne vous attendez pas à une partie de plaisir!

 

 

 

 

Posté par terryjil à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

04 avril 2018

Interview de Laureen Delhomme, des Créatures de L'au

 

cascade Laureen la sirène de face

– Bonjour Laureen, peux-tu te présenter brièvement?


Bonjour, je suis née le 19 avril 1988, j'habite dans la Vienne (86) et je suis costumière de métier. Je  suis également maman de jumelles qui auront bientôt 6 ans!


Qu'est-ce qui t'a plongée dans l'envie du sirènisme? Ariel de Disney sans doute, mais peut-être as-tu d'autres oeuvres de référence pour les sirènes, une passion pour les univers imaginaires globalement?


Depuis toute petite j'ai été berçée par l'univers Disney. Mes parents m'ont fait grandir dans les films de Disney. Ariel est très vite devenue ma princesse préférée. Au départ c'est sa chevelure rouge qui m'a attirée. Ca changeait des princesses blondes et brunes que l'on voyait déjà partout! Mais si on devait pousser plus loin, le monde féerique et fantastique m'a toujours fascinée. J'ai vite accroché sur les sirènes en découvrant le dessin animé japonais La petite sirène , avec Marina, que j'ai vu bien avant la version Disney.

Marina la petite sirène - long-métrage d'animation japonais de 1975

Je trouvais ca magnifique d'imaginer une vie fantastique sous la mer. J'ai souvent imaginé la sensation qu'une sirène pouvait avoir en nageant. C'est un monde à part: L'océan est rempli de beauté et féerique à souhait. Dans ma famille, on a la fibre artistique : couture, dessin, modelage... Du coup c'est dans le dessin que j'ai commencé à extérioriser mon imaginaire. Sirènes, elfes, fées, dragons, orcs...tout y est passé.


– Quand as-tu découvert Mermaid Hannah, Claire la sirène et les autres sirènes professionnelles? cela a-t-il déclenché/accéléré ton envie de te lancer dans cette activité, ou est-ce que tu avais déjà commencé à mûrir ton projet en dehors de cela?


Avant de découvrir Mermaid Hannah, j'ai découvert la série H2O. J'avais 15 ans à l'époque. Je trouvais les costumes tellement beaux que je voulais à tout prix m'en procurer un. En cherchant sur le net, j'ai fini par découvrir le mermaiding et donc Hannah. Mais en voyant les prix des costumes j'ai vite déchanté! Cependant je n'étais pas encore attirée par la couture, bien que j'adorais me costumer. Un an après, à travers une communauté de fans du manga Sailor Moon (oui je sors un peu du mermaiding mais c'est curieusement cette autre passion que j'ai, qui m'a tendu la perche) je découvre l'univers du Cosplay.

sailor-moon

Le concept m'a tout de suite plu. L'idée de pouvoir se costumer en ses héros préférés a fini par me donner envie de coudre. Et du coup, je voulais coudre des costumes fantastiques, les premiers étant des costumes d'elfes. J'ai donc été demandé conseil à une de mes tantes pour m'apprendre les bases de la couture. L'idée des costumes de sirène est arrivée peu après mais je n'avais pas encore la capacité de faire une bonne nageoire...

la prophétie des elfes - costumes 2009 - Laureen Delhomme

 

- La passion pour les costumes était là très tôt aussi semble-t-il mais avant de faire ton diplôme Technicien des Métiers du Spectacle (spécialité habillage) à Bressuire tu as choisi de faire un bac Science et Technologie de Gestion, Comptabilité et Finances d'Entreprise au lycée Marcellin Berthelot de Chatellerault... J'admire cette prévoyance! Tes parents/ta famille t'ont-ils guidée, conseillée ou soutenue dans la voie de la création d'entreprise de confection de queue de sirène? Ton entourage a-t-il bien réagi?


Concernant ma formation... A la base je voulais faire un Bac Litteraire; j'adore les langues. En primaire, on a eu la chance d'avoir de l'anglais dès le CM 1. Au collège, j'ai ajouté le latin, et j'avais pris allemand en deuxième langue vivante. Arrivée au lycée, j'ai ajouté l'italien. Je voulais déjà à l'époque avoir la maîtrise des langues car je voulais pouvoir travailler avec l'étranger, même si je ne savais pas encore dans quel domaine... Je savais seulement que je voulais un milieu artistique et j'avais rajouté des cours de théâtre à ma liste déjà bien fournie de cours. On m'a refusé cependant le passage en Bac L... sous prétexte que j'étais trop nulle en math! Cherchez l'erreur.... J'ai fait partie des élèves qu'on a voulu envoyer en classe « poubelle » (comme on disait dans notre classe) car trop nombreux en L et pas assez bons pour les sections ES et S. La section STG était nouvelle, on était la première et la seule classe du bahut dans cette filière. De mémoire, personne n'a voulu y aller quand on en parlait. On nous l'a imposé. La STG n'était pas mon choix premier c'est sûr. Je détestais la compta; par contre j'adorais les cours de droit, de management et de communication. C'est là que j'ai vu un intérêt pour mon avenir et je me suis mise à fond sur ces matières. Au final, ce qui m'a été imposé contre ma volonté, a fini par éveiller mon intérêt. J'ai eu le déclic: Plus tard je serai mon propre patron et je bosserai dans l'artistique. J'avais plus de cours que les autres élèves de ma classe car j'étais la seule à avoir gardé ma langue vivante 3 (italien) et j'étais également la seule à faire du théâtre. Ce qui ne plaisait pas à certains de mes professeurs: certains ont voulu m'obliger à arreter le théâtre, soit-disant  parce qu'une matière artistique n'est pas compatible avec une filière gestion et compta. J'étais fatiguée mais je m'en fichais... J'étais décidée à leur montrer que les deux domaines peuvent fonctionner ensemble!


Fin de 1ere, début terminale, mon envie professionnelle se précise, je serai costumière à mon compte. Je découvre le lycée Saint Joseph de Bressuire et repère la filière TMS portée sur les costumes de théâtre et historiques. Il fallait un dossier avec un costume de notre création pour être admise. 10 places disponibles seulement et je débutais tout juste dans la couture! J'ai réussi à avoir ma place... Dès le début de la première année, on nous informe de l'examen final en 2ème année. Il y aurait un costume à créer avec un dossier de présentation : Origine, historique, matière... J'ai eu le déclic : une nageoire de sirène, c'était l'évidence. Alors que les recherches pour l'examen final ne devaient débuter que lors de la 2ème année, j'ai cherché tout de suite, enchaînant des prototypes, cherchant les matières, comparant les fabricants...

première nageoire - Laureen la sirène


Résultat: en 2ème année, je propose mon projet aux professeurs pour l'examen final. Chaque projet devait d'abord être validé par les professeurs. Certains ont trouvé ça interessant, d'autres m'ont dit non, que je n'avais pas les compétences pour un tel costume. Certains ont même ajouté qu'une nageoire n'était pas un costume! Hors de question de les écouter, je ferai cette nageoire et leur prouverai que c'est un costume qui a sa place dans le monde du spectacle. Mes parents m'ont soutenue, mon oncle et ma tante qui m'hébergeaient pour mes études également. Au final, j'ai eu mon examen en présentant ma toute première nageoire (non destinée à la nage). Et cela, malgré un long débat aprés mon passage oral avec un professeur toujours persuadé que ce n'était pas un costume malgré mes arguments et exemples (cinéma, théâtre, parade de Disney...)!

nageoire sujet d'examen Laureen la sirène

 

Par la suite, pendant mes petits boulots j'enchaînais les prototypes dans l'espoir de créer un jour ma boîte. Mon conjoint riant parfois de ce qui me sort de la tête! Il n'est pas du tout dans l'univers du spectacle, mais j'ai déjà réussi à lui faire porter un costume pour qu'il me serve de mannequin.

 

– Tu as fait des petits boulots au Futuroscope et pour un cirque avant de te lancer... En quoi cela consistait-il et au bout de combien de temps as-tu pu solliciter et obtenir L'ADIE et le CAPEE (peux-tu aussi expliquer de quoi il s'agit)?

 

J'ai quitté les études aprés mon diplôme TMS en 2009. Rapidement j'ai enchaîné les boulots pour avoir de quoi faire des prototypes. Je faisais aussi beaucoup d'autres styles de costumes à côté... Un trop plein d'imagination. Puis vint le moment ou je suis tombée enceinte. Alitée pour cause de grossesse à risque, je me retrouve sans pouvoir coudre pendant plusieurs mois. Quelle frustration! Après la naissance de mes filles, je prends mon congé parental. Début 2015 (fin de mon congé parental), je découvre l'ADIE grâce à une amie. C'est la révélation. Je débute le parcours créajeun en janvier jusqu'en février, avant de reprendre mon CDI au pressing en avril 2015. C'est une formation gratuite sur 6 semaines, à raison de 3 jours par semaine qui aide les porteurs de projets à valider ou non leur idée d'entreprise qu'ils veulent créer. Au début, les membres de l'ADIE se sont demandés sur quoi ils étaient tombés avec moi... Mais ayant tout mon dossier de recherche depuis le lycée, j'ai su convaincre et être prise dans cette formation. J'ai pu développer mon projet au niveau commercial, administratif, financier, juridique... et réussi à obtenir un micro-crédit pour démarrer ma boîte le 1er Mars 2016. Le CAPEE est un organisme régional qui aide les porteurs de projets. Il faut convaincre un jury pour tenter d'obtenir la BRDE (Bourse Régional Désir d'Entreprendre). C'est une aide fiancière qui peut être apportée à un créateur d'entreprise. A côté de ça, le CAPEE et l'ADIE apportent un soutien continu en cas de problèmes, de questions... L'ADIE nous informe aussi lorsqu'un concours, où un moyen de communication à lieu si ça peut nous interesser. J'ai  notamment fait le concours Business Dating du Crédit Agricole où je suis arrivée finaliste, et un concours du Capee où je suis arrivée 2ème. Ces 2 concours m'ont permis d'avoir des fonds supplémentaires. L'ADIE a d'ailleurs fêté ses 30 ans le 29 mars lors du village des créateurs, au Beffroi de Montrouge à Paris.

 

stand Créatures de L'au - ADIE région Nouvelle-Aquitaine

 

Et j'ai été selectionnée par l'adie avec un autre créateur, pour réprésenter la Région Nouvelle Aquitaine au village des créateurs dans les catégories « Visuel » et « Originalité ».


– Tu fais des queues de sirènes ainsi que les tops qui vont avec, mais par rapport à Ondine (interviewée ici il y a quelque temps), tu proposes plus de matières: latex en plus du tissu... que préfères-tu travailler? Que préfères-tu porter personnellement? Et quelle(s) couleur(s) préfères-tu?

J'ai une préférence pour les tissus. Plus légers, plus facile à travailler, et dans ma formation TMS, on a énormément travaillé sur les peintures sur textiles. Du coup j'adore les nageoire en tissu pour la peinture que l'on peut réaliser dessus. C'est aussi ce qui me démarque des autres créateurs: la peinture manuelle sur nageoire tissu.

Concernant mes costumes je dessine moi même mes modèles et croquis et ensuite je fais les patrons sur mesure. Le système de moulage sur mannequin se fait pour les nageoires ayant un tissu non extensible.

En tissus, j'aime beaucoup la panne de velours qui est agréable à porter, mais moins résistante dans le temps que le spandex (=élastanne).

costume en panne de velours Laureen la sirène

 

J'ai un faible pour les métallisés et récemment je me suis procurée du néoprène. Niveau latex, je n'ai réalisé qu'une nageoire à taille humaine en tant que prototype. J'aime beaucoup, mais c'est beaucoup moins pratique. Son réalisme me plaît énormément, mais cela reste un costume épais, lourd, difficile à assembler, et encore plus à conditionner et ranger.

 

cascade Laureen la sirène cosume latex

 

Maintenant j'envisage de m'orienter vers des costumes hybrides tissu/latex, sequins/latex, neoprène/sequins/latex. J'envisage cependant une ré-orientation de mon travail sur les costumes à taille humaine. Je souhaite avoir mes propres costumes et proposer des initiations et animations en piscines sous forme d'atelier découverte. Et pourquoi pas, des petits ateliers costumes pour les enfants.


- De plus, tu t'es aussi spécialisée en queue de sirènes pour les poupées, toujours en proposant latex ou tissu... D'où est venue l'idée de cette démarche? Etait-ce une idée personnelle, ou est-ce la demande de personnes ou d'amies qui t'a amenée à ce travail? J'ai vu tes photos de collaborations de poupées articulées Monster High avec Delffey et Anastazia Custom... C'est très joli! Fais-tu parfois des salons de dolls, si oui lesquels ( j'ai vu que tu allais à Toulouse en juin)? D'ailleurs, existe-t-il aussi des salons de métiers du spectacle et des costumes, et si oui t'y rends-tu ( que ce soit comme exposante ou comme visiteuse)?


Depuis toute petite je collectionne les poupées Ariel. Même si j'avais laissé un temps cette passion de côté, la naissance de mes filles m'a replongé en enfance! Je suis retombée dans les dolls, et plus précisément dans les BJD et autres poupées du même genre. Ce sont des poupées en résine ou ABS, articulées, à personnaliser. Ces poupées coûtent très cher dans l'ensemble malgré quelques exceptions. Un jour, j'ai eu envie d'habiller une de mes poupées qui n'avait rien sur elle depuis plusieurs mois. J'avais une chute de tissu: ma première nageoire de poupée en est sortie. Très basique avec juste un coup de peinture. J'ai posté au hasard sur un forum de poupées. A partir de là, on m'a demandé si j'en faisais d'autres. Les messages affluaient alors que pour moi, cette nageoire n'avait rien d'exceptionnel. A ce moment là, je n'avais pas encore commencé ma formation à l'ADIE. Et au vu des demandes, je me suis dit qu'il serait interessant de rajouter des nageoires pour poupées dans mon catalogue.

première nageoire de poupée - Laureen la sirène

 Même si je préfère les costumes en tissu pour la taille humaine, j'avoue avoir un faible pour le latex pour la taille poupée. Je voulais apporter du réalisme dans ce petit monde fait de vinyl et de résine. Des nageoires pour poupées, on en trouve plein en tissu, mais pas en latex et donc pas réalistes. Je me suis dit que là c'est l'occasion ou jamais de tenter. Et au final j'ai bien fait. Niveau nageoires à taille humaine, je vais être honnête, je n'en vends quasiment pas car mon travail sur poupée a depassé mes espérances. On me connaît beaucoup plus dans la communauté dollienne!  Les gens ne voient chez moi que les poupées. Et j'avoue adorer ce concept. Il y a déjà beaucoup de fabricants pour les tailles humaines, donc autant aller là où il n'y a personne.

collection "fantasia" vendue à la boutique "jolie dolls" de Paris

Effectivement j'ai commencé à travailler sur des collaborations avec d'autres artistes du milieu de la poupée: Anastazia Custom, La petite clinique des Poupées et Delffey, j'ai récemment découvert aussi Tiamat Créations qui a réalisé de belles custos de poupées sirène pour un salon où j'ai exposé. Là ou certains verraient de la concurrence, moi je vois au contraire des idées, des styles, des visions différentes... Chaque artiste a sa propre version de la sirène, quand on travaille ensemble ça donne quelque chose d'unique et c'est ça qui est génial!

 

Concept, makeup et wig par Anastazia Custom, base articulée de la queue par Delffey en impression 3D, écailles, coloration et nageoire par La petite clinique des Poupées, tops de créatures de L'au

 

Concept, makeup et wig par Anastazia Custom, base articulée de la queue par Delffey en impression 3D, écailles, coloration et nageoire par La petite clinique des Poupées, tops de créatures de L'au

 

Même si ces artistes ont fait quelques sirènes, leurs custos sont beaucoup plus variées. Anastazia custom fait beaucoup dans le steampunk par exemple... Je suis vraiment la seule qui fasse du 100% sirène dans les poupées, d'après mes recherches et ce que l'on m'a rapporté.

 

Poupée Ken customisée en merman Arion - par Laureen la sirène

 

Je commence également à m'orienter sur des customisations complètes de doll. Ma première a été une reproduction de Merman Arion: ce n'était pas une commande mais un cadeau que j'ai voulu lui faire pour le remercier. En effet il a été une des premières personnes à me soutenir dans mon travail. Et quand ça n'allait pas, il était là. Car il faut bien l'avouer, faire tourner une boîte n'est pas facile. Il y a des hauts et des bas. A partir de là, la customisation d'Arion ayant beaucoup plu, j'ai eu des demandes. J'ai ainsi pu reproduire Mermaid Ingrid notre miss Mermaid France et Internationale en barbie sirène à son image. Au final, je trouve un nouveau souffle dans la customisation de poupées. Maintenant j'en réalise de plus en plus!

 

customisation Créatures de L'au sur base Monster High

 

Niveau salon j'ai commencé par un petit nouveau : Le Little Dolls Paris. En janvier de cette année j'ai participé à ma 3e édition. C'est un petit salon certes, mais très convivial et chaleureux. Cette année j'ai décidé de faire davantage de salons. Un seul ne suffit pas pour  avancer. Je vais donc le 2 juin exposer à la Dolls Garden Party de Toulouse aux côtés d'Anastazia Custom, La petite clinique des poupées, Tiamat Créations et Seito Kdoll. Des artistes avec qui je travaille et que j'ai rencontré au Little Dolls. Je prévois également d'aller exposer au Ldoll festival en octobre 2018 à Lyon. C'est le plus gros salon de poupées, le plus visité, le plus convoité. Ce salon est tellement reconnu qu'il faut être devant son ordinateur dès 9h le matin pour essayer d'avoir un stand! En gros c'est LE salon à faire une fois dans sa vie quand on est dans le milieu de la poupée. Je compte bien en faire d'autres, mais là encore ça demande reflexion et organisation. Niveau évenements pour les costumes, il y a eu bien sûr le Festival des Sirènes que j'ai adoré.

 

Laureen la sirène au festival des sirènes 2017 - photo de Terence Dewaele

 

 

J'ai été visiter aussi le Salon Fantastique pour avoir mon propre avis. Mais ce salon, à mon sens, est trop « fouillis ». C'est un vrai labyrinthe, et l'ambiance est assez particulière. Le jeu de rôle est tellement mis en avant qu'on se demande comment intégrer le mermaiding! On se marche dessus, bref... Bien qu'il y ait des choses interessantes, je ne me vois pas exposer là-bas.


– Nous nous sommes déjà vues au Festival des sirènes en mai 2017... Avais-tu déjà participé à un rassemblement public de sirènes et tritons? En as-tu d'autres de prévus en 2018? As-tu déjà fait des animations sirènistes, pour anniversaire ou autre (tournage de film amateur, publicité, animation entreprise)?


Alors je n'ai pas réellement fait d'autres rassemblements. Une fois, on s'est retrouvé à trois à la piscine de Lencloître avec Mermaid Raxa et Dahlia. C'était sympathique et bon enfant. Je n'ai pas encore fait d'animation mais je vais soumettre l'idée au directeur de la piscine de Lencloître. Petite ville de campagne, le directeur cherche de nouvelles idées d'animations.

 

– Contrairement aux précédentes sirènes interviewées, tu ne parles pas de ton niveau d'apnée... As-tu un niveau AIDA? Si ce n'est pas le cas, est-ce un choix personnel, ou comptes-tu bien en faire un jour?



C'est surtout que je n'ai pas encore pu en faire. Obligations familiales et soucis de transport obligent! Mais je compte bien un jour aller passer un niveau d'apnée...


– Si tu ne fais pas d'animations, où peux-tu nager en sirène pour le plaisir? Es-tu déjà allée nager en mer, ou faire un shooting photo sur une plage: Sables d'Olonne, la Tranche sur Mer, Chatellaillon plage, etc?...


Généralement je dois attendre l'été pour « squatter » la piscine de ma meilleure amie en plein air. Mais maintenant que j'ai emmenagé sur Lencloître, j'ai accès à la piscine du lencloîtrais les mercredi et samedi après-midi en période scolaire. Pour les vacances, tout dépend de la fréquentation de la piscine. Je n'ai pas encore eu l'occasion de nager en mer, mais Tiamat Création me propose de venir la rejoindre à l'île d'Oléron quand je le pourrai, pour un petit shooting. Sinon pour y avoir été plusieurs fois en vacances, j'ai un gros faible pour les plages de Saint Georges de Didonne à côté de Royan; le cadre est superbe! Je compte bien aller poser et nager là-bas un jour.

 

Merci Laureen pour le partage de ton expérience et bonne continuation à toi pour ton entreprise!

01 avril 2018

Sirènes du premier avril: carte, silhouettes à découper et Noyalo...

sirene-belle-epoque-1er avril

Bien que très gracieuse, cette sirène très vintage d'une vieille carte de 1er avril n'est pas la plus idéale à découper pour coller au dos de votre entourage!

 

Je vous conseille plutôt d'aller voir sur le site de cybercartes le cybermag de Marjorie qui vous propose 14 poissons d'avril à imprimer et découper, parmi lesquels quelques sirènes, comme celle de Mlle Georgette par exemple:

Poisson d'avril - mlle Georgette

Et si par hasard aujourd'hui vous passez par Theix-Noyalo (anciennement Noyalo tout court), petite commune de la presqu'île de Rhuys, et regardez les eaux du Golfe du Morbihan, vous verrez peut-être une Morgane du 1er avril doucement flotter à la surface pour fêter ses 7 ans... si vous ne voyez pas de quoi je parle, ces deux articles vont vous éclairer (et peut-être vous inciter à la balade par là pour la voir, si vous n'habitez pas trop loin! même s'il ne s'agit pas toujours d'une sirène):

- le site du Télégramme du 1er avril 2016

- le blog Mon grain de sel... breton du 7 avril 2011

 

frise étoiles de mer et crabes

 

Bref bon premier avril à tous, et surtout n'oubliez pas... surveillez vos arrières! ;-)

 

 

Posté par terryjil à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


29 mars 2018

Sirène de la bannière du Festival du Roman Féminin de 2018

festival du roman féminin - les romantiques - mai 2018

Quelques lignes suffisent ici à évoquer une jolie lectrice à queue de poisson, avec des pages ondulant autour d'elle comme des vagues...

C'est à Priscilla Saule (si j'en crois les crédits sur le site) que l'on doit cette subtile silhouette pour la bannière du festival du roman féminin (comprendre: de la romance type Harlequin), organisé par le site les romantiques,dont la page d'accueil est elle aussi ornée d'un profil en ombre chinoise d'une sirène - plus banale que l'autre, mais ce n'est que mon avis personnel...

sirène habillage de la page d'accueil les romantiques

 

Posté par terryjil à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

26 mars 2018

sirène hirsute à la nageoire safran

Neptunes-Daughter-DollDivine hippocampe jaune

Aujourd'hui c'est encore dolldivine! Mais j'ai trouvé d'autres "dress-up game" de sirènes, il faudra que je vous en parle un jour.

Posté par terryjil à 15:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 mars 2018

22 mars: la journée internationale de l'eau - série photo de B. Von Wong de sirènes au milieu d'une mer de plastique...

Benjamin Von Wong Mermaids hate plastic 04 - 12-2016

 

A l'occasion de la journée internationale de l'eau, je ressors une série de photos de décembre 2016 trouvée sur ce site http://blog.vonwong.com/mermaidplastic/ (par mon mari qui s'intéresse à la photographie): Mermaids hate plastic...

Benjamin Von Wong Mermaids hate plastic 01 - 12-2016

 

Benjamin Von Wong Mermaids hate plastic 03 - 12-2016

 

Ces magnifiques photos sont si belles qu'elles en feraient presque oublier leur principal message: les océans sont saturés de plastique nuisant à l'équilibre de la vie marine (voir sur le blog de Ludo le triton pourquoi les tortues s'étouffent si facilement avec les sacs plastiques), et qui à terme aura aussi notre peau: le plastique se décompose en milliers de nanoparticules pénétrant notre organisme, se métamorphosant en perturbateurs endocriniens (= hormonaux) qui mettent en danger non seulement notre fertilité, mais favorisent aussi les cancers et les troubles neurologiques ( autisme, maladie de Parkinson ou encore Alzheimer ).

De plus, non seulement ces bouteilles polluent la nature lorsque qu'elles y sont jetées, mais une étude qui vient de paraître nous apprend que le simple processus de l'embouteillage introduirait déjà les microparticules de plastique dans l'eau de boisson! et de plus pour produire ces bouteilles de plastique, les granulés plastiques sont nécessaires... qui souvent se retrouvent dans l'eau suite à des accidents de transports par exemple. N'avez-vous jamais trouvé sur la plage de ces minuscules petites billes colorées qui ressemblent, en à peine plus petit, à des munitions airsoft? Elles ont fini par voler aux morceaux de verre dépoli par le sable, le poétique surnom de larmes de sirènes...

Sirène en larmes

 

 

Bref si dans notre vie quotidienne la bouteille plastique est assez pratique, elle se révèle plutôt toxique si on y réfléchit.

Pour donc se passer des bouteilles en plastique:

- fonctionnez le plus possible avec l'eau du robinet (si elle n'a pas bon goût, rien ne vous empêche de la parfumer en la mélangeant à quelques gouttes de sirop, de jus de fruits ou d'infusion froide).

 

- quand vous vous déplacéez, prenez une gourde en inox (et pas en alu),

- faites vos jus le plus possible vous-même et sinon privilégiez les bouteilles en verre (c'est plus lourd, mais le caddie de mémé sera ton allié! ^^)

- au bureau, si vous avez votre propre mug pour la machine à café, vous pouvez faire pareil pour la machine à eau.

************

Voici les trois sites sur lesquels j'ai trouvé ces conseils, ainsi que plein d'autres suggestions si vous voulez aller plus loin dans l'éradication globale du plastique dans votre quotidien, ne plus participer à la pollution de l'eau et ainsi sauver les sirènes :-)

- Planetaddict: site canadien qui vous fait un petit topo sur la pollution par le plastique et donne 10 conseils détaillés

- Toutvert: un post très court de 19 astuces, si vous voulez juste des conseils de base

- Consommons sainement: le plus complet avec 40 conseils plus des liens vers des recettes de cosmétiques, lessive ou film alimentaire à faire soi-même

 

Benjamin Von Wong Mermaids hate plastic- making of par elie Babin - 12-2016

 

10000 bouteilles plastiques, représentant la consommation moyenne d'une personne pendant 60 ans, ont été obtenues d'un centre de recyclage pour réaliser ces photos! le photographe canadien Benjamin Von Wong est un familier des images à message écologique ou social, puisqu'il a réalisé aussi une série de photos sur les déchets électroniques, une autre sur les microfibres plastiques s'échappant de nos vêtements durant la lessive (et allant polluer l'eau puisque trop petites pour être filtrées par les centres d'épuration), une autre sur l'accès à des repas décents pour les enfants pauvres... et bien d'autres dont je ne parle pas ici! Des visuels très esthétiques et spectaculaires pour essayer d'attirer l'attention du public sur des problèmes qui nous concernent tous. "Mermaids hate plastic" ("les sirènes détestent le plastique") a même droit à une pétition (close aujourd'hui) ... Pour la série des déchets électroniques il a travaillé avec la modèle Clara Cloutier, qui incarne donc aussi ici la magnifique créature égarée dans la marée de plastique; son maquillage a été réalisé par Tamsen Rae et Jean-Michel Cholette. Enfin, les magnifiques nageoires silicone sont signées Cynthia Brault.

 

Benjamin Von Wong Mermaids hate plastic 02 - 12-2016

Posté par terryjil à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

17 mars 2018

C'est le week-end! un petit voyage en train? (Sirène sur affiche SNCF I love TGV 2017)

publicité i love TGV TWBA juillet 2017 - affiche dans la rue

 

publicité i love TGV TWBA juillet 2017 - affiche avec marin

 

publicité i love TGV TWBA juillet 2017 - détail avec sirène

 (^^ devinerez-vous dans quelle rue parisienne cette photo a été prise?)

 

Campagne TBWA Toolboxprod (photographies de Sacha Goldberger) pour SNCF - I love TGV en juillet 2017 . Autres visuels de la campagne de pub visibles sur le site toolbox

 Etrangement, l'affiche du marin tatoué d'une sirène que j'ai photographiée ne figure pas dans le portfolio... Par contre la photo correspond bien au Popeye ("prenez le large: jusqu'au 30 mai les cartes de réduction sont à 30€"). Oubli, erreur, sombre histoire de droits ou autre?

Posté par terryjil à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

13 mars 2018

Tous à l'école avec Rog le dragon! de Marie-Hélène DELVAL et ill.de Tilman MiCHALSKI, 2011, chez Bayard

On dirait que je fais mes critiques par deux!

Après deux livres de suite sur les mamans disparues, ici ce sont deux livres de suite sur les découvertes et l'amitié.

Tous à l'école avec Rog le dragon! couverture

Marie-Hélène Delval a écrit pour Bayard une jolie histoire de tolérance, un peu moins personnalisée que celle de Malo et son amie, puisqu'on est dans le cadre d'un groupe d'enfants, mais tout aussi attendrissante. Elle est aussi moins axée sur les sirènes, mais l'un des personnages principaux étant une petite fille à queue de poisson, je ne pouvais pas laisser passer ça :-)

Rog le dragon arrive à l'école, mais ses grognements timides et son odeur de brûlé sont reçus par des moqueries et des grimaces... Mais rien de tel que se côtoyer au quotidien pour s'habituer, découvrir et accepter l'autre!

tous à l'école avec Rog le dragon - arrivée de sissi

Ce qui s'est passé avec Rog, qui rougit de plaisir comme une braise, aura lieu aussi avec Sissi la sirène qui rosit de plaisir comme un coquillage, et on terminera le livre (mais pas l'histoire, qui peut continuer avec autant de créatures fantastiques qu'on peut en imaginer) avec un petit robot que Rog et Sissi accueilleront immédiatement comme l'un des leurs.

tous à l'école avec Rog le dragon - fin

L'école maternelle n'est donc pas vue comme un lieu idyllique exempt d'exclusion, mais ici le rôle de trait d'union de la maîtresse et de l'école est clairement souligné, qui rassemble les enfants autour d'activités et de valeurs communes: le respect en saluant les autres ("bonjour-bonsoir"), le dessin,... et les voyages scolaires (même si, étant dans un livre pour les petits, on ne s'intéresse pas au financement du voyage, et qu'en tant qu'adulte on se demande où la maîtresse va chercher l'argent - et les autorisations! -  pour la location d'un bathyscaphe!^^) .

tous à l'école avec Rog le dragon - chez Sissi sous l'eau

Sissi est une jolie petite sirène aux cheveux verts et à la queue bleue. Aucun danger ne vient d'elle ni de ses parents; la mère est une version adulte de sa fille et le père qui teint une conque à la main - correspondant en cela à l'idée du triton - a une bonne tête moustachue, on est loin des créatures sensuelles et naufrageuses. Son côté étranger est cependant mis en avant par son langage et son parfum marin, mais se plier à la même routine que les autres élèves et de les saluer jouera dans son intégration au sein de la classe autant que sa jolie voix. Le message de Marie-Hélène Delval est clair: respect et politesse sont aussi importants qu'un atout naturel. 

tous à l'école avec Rog le dragon - sissi chante

L'illustrateur allemand Tilman Michalski a dessiné des bouilles douces et souriantes pour ces enfants qui apprennent à accepter leurs nouveaux camarades. Les illustrations sont colorées et pleine des détails : il met intelligemment en valeur le rôle de la maîtresse en sous-entendant que l'arrivée de chaque enfant différent a été préparée en amont : la classe est remplie de posters de dragons ou de photos sous-marines... Bref c'est mignon comme tout et très optimiste!

tous à l'école avec Rog le dragon - annonce du voyage scolaire chez sissi

 

 

Posté par terryjil à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,