C'est l'été, la saison du soleil. Vous êtes en vacances. Vous devriez aller vous dorer au soleil en terrasse, dans un parc, dans la campagne ou au bord de l'eau. Mais soit que la prise d'antibiotiques vous interdise exceptionnellement de dévoiler votre peau sous peine de lucite bénigne, soit que votre épiderme souffre fréquement d'un vilain eczema si les rayons solaires s'avisent de l'effleurer, vous ne pouvez vous exposer. Et vous vous faites un peu chier.

Qu'à cela ne tienne, l'été c'est aussi la saison des expositions! Je vous ai déjà brièvement parlé en avril de l'exposition né(e)s de l'écume et des rêves, du MUMA du Havre, que je suis allée voir dernièrement, et je peux vous assurer que toute personne qui s'intéresse aux sirènes et à l'imaginaire lié à la mer DOIT voir cette exposition! Je vous en ferai un compte-rendu prochainement mais je vous la recommande chaudement! C'est visuellement très riche, comprenant des peintures, comme des céramiques, des photographies, des sculptures, des montages/collages, des dessins, une sorte de fresque type street-art, le tout dans un rez-de-chaussée très lumineux au début et des salles plus obscures ensuite, comme une plongée dans les abysses... Un énorme plaisir des yeux. C'est jusqu'au 9 septembre, allez-y!

On peut voir aussi des affiches non dénuées d'intérêt à Paris:

exposition Guimet printemps-été 2018 - le monde vu d'asie - affiche du métro - sirènologie

Sous la lumière blafarde du métro, cette affiche ne semble d'abord révéler qu'un banal titre (chouette graphisme ceci dit)... Mais regardons de plus près le bas de l'affiche...

exposition Guimet printemps-été 2018 - le monde vu d'Asie - gros plan sirènes - sirénologie

Ah haaa tout de suite vous comprenez mieux pourquoi je vous en parle, n'est-ce pas? ^^ A retrouver sur le visuel du site internet du musée Guimet, ci-dessous, sans logo intempestif pour les masquer en partie!

exposition Guimet printemps-été 2018 - le monde vu d'asie - visuel internet

paravent papier coréen 8 panneaux (détail) -1860 - Musée Guimet

Voici 3 panneaux (il en compte 8 au total) du paravent papier coréen de la dynastie Chôson (1392-1910 - le paravent date de 1860) du musée Guimet qui a servi pour l'affiche (ainsi que pour les cartes postales, posters, magnets et autre marque-pages). On peut voir que les sirènes (ou la sirène et le triton?), en bas à droite, ont été placées dans les eaux froides de l'Océan Indien, entre Australie et Antarctique...

 

Je compte bien aller voir cette exposition Le Monde vu d'Asie, mais niveau temps ça va peut-être être un peu délicat... Evidemment, il ne doit pas vraiment y avoir beaucoup d'autres sirènes à voir que celles-ci, l'exposition portant essentiellement sur des cartes et de la géographie; mais je pense que ça pourrait être utile pour le second numéro du fanzine sirènologie, toujours en souffrance. Picturalement parlant, il doit tout de même y avoir de jolies pièces exposées (même si je ne me fais pas d'illusions, celle de l'affiche doit être une des plus belles!), et sociologiquement parlant ce doit être très instructif de voir des vieilles cartes asiatiques, qui centrent le monde sur l'Asie et non sur l'Europe...